mardi 9 février 2016

"Ça m'a appris qu'il en faut très peu pour améliorer ou empirer une vie.Un événement suffit,ou une idée.Quelqu'un d'autre.L'idée de quelqu'un"

Ce que j'étais
Meg Rosoff
2011
Édition Le Livre de Poche Jeunesse
238 pages

J'ai un siècle. Mais mon esprit me ramène sans cesse à l'année de mes seize ans, 
lorsque j'ai découvert l'amour. J'avais déjà été renvoyé de deux pensionnats avant
 d'atterrir à Saint-Oswald, le pire endroit que j'avais pu voir jusque là. Or, sans cette
 médiocre institution, je n'aurais jamais découvert cette hutte de pêcheurs coupée 
du monde. Sans elle, je n'aurais pas rencontré Finn. Sans Finn, vous ne seriez pas 
sur le point de lire mon récit.
Meg Rosoff est une auteur américaine. Ce que j'étais est son troisième livre. Elle travaillait dans la publicité avant de tout abandonner pour ce consacrer exclusivement à l'écriture. Elle vit actuellement à Londres avec sa famille.

Je ne connaissais ni l'auteur, ni le livre avant de tomber dessus en magasin. La couverture m'a tout de suite attirée et le résumé reste très mystérieux, intriguée, il a rejoint ma pile à lire pour y rester très peu de temps. Entre temps, j'avais fais mon habituel tour sur Livraddict pour en savoir un peu plus, en lisant que des avis négatifs, j'ai été assez déçue et en même assez hâte de voir si j'allais l'apprécier ou non.

Et je fais partie de la majorité, car je n'ai pas apprécié cette lecture, que j'ai d'ailleurs eu du mal à finir, malgré mes nombreux sauts de chapitres. Le récit est très long et on retrouve beaucoup de moments qui sont simplement inutile. L'auteur nous fait attendre et on ne sais pas vraiment ce qu'on attend, ni quand ça va venir. Puis y a Finn, un mec tombé d'on ne sais pas où qui arrive dans la vie de notre personnage principal, dont je ne me rappelle même plus le nom. Et ce Finn est mystérieux, captivant et c'est sûrement pour lui que j'ai fini douloureusement ma lecture.

J'avais donc l'impression de ne pas comprendre l'intérêt de cette histoire, d'être passé à côté de la partie qui me ferait comprendre ce roman. Les thèmes qui étaient abordés étaient très banales, le personnage principal avait énormément de réflexion que l'auteur nous décrivait bien (sadiquement?) lors de son roman et cela m'a véritablement pris la tête.

La seule chose légèrement positive dans cette œuvre est la différences entre la vie du personnage principal et celle de Finn. Leur éducation, vision du monde, savoir vivre ou leur façon de réfléchir est très différentes et presque opposées. J'ai adoré voir comment une même situation étaient analysé des deux manières, mais ça s'arrête là.

Pour conclure, si vous voyez ce roman, qui vous fait de l’œil, qui vous intrigue... COUREZ ! Ce n'est qu'une perte de temps et de tristesse littéraire. Ce roman n'a pas d'âme, pas d'envie, pas d'intérêt. Il mériterait que je l'oublie au fond d'un vieux bus qui tombe en ruine, voilà c'est dit.  

5 commentaires:

  1. Tu n'es pas le premier avis négatif que je lis dessus alors je pense vraiment passer mon tour !!

    RépondreSupprimer
  2. Bon ben je ne connaissais pas ce roman, et ça me tentait bien mais vu ton avis je vais prendre mes jambes à mon cou x) ça m'a l'air d'être un roman désolant :p

    RépondreSupprimer
  3. Il ne me tentait pas du tout, merci de m'avoir donné la confirmation, c'est dommage, il aurait pu être intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai détesté ce livre. Ca remonte à avant mon blog et pourtant, j'en garde toujours un aussi mauvais souvenir ! oO ! J'ai tout détesté, e me suis ennuyée et la révélation de la fin pour remonter le tout n'a fait qu'accentuer mon flop ! J'ai plus eu envie de lire l'auteur après ça ! xD

    RépondreSupprimer